Yveline BRESSOLLETTE

Artiste peintre, Angevine d’adoption, je suis née à Chamalières dans le Puy-de-Dôme, ma chère et authentique terre natale !

Enfance et adolescence parisiennes, c’est l’entrée par hasard à l’école d’Arts Graphiques de la rue Corvisart (75) pour une durée de 3 ans, qui déterminera mon attachement au dessin, au trait, à la peinture, même si de nombreuses années plus tard, il m’a fallu du temps pour libérer le geste maitrisé du pinceau sur la carte à gratter !…
Mariée à un médecin angevin, j’ai été secrétaire à son cabinet, nous avons cinq enfants, sept petits-enfants… donc peu de temps pour développer pleinement une activité artistique.

J’ai néanmoins pu me former au dessin et à la peinture pendant une trentaine d’années auprès d’un professeur angevin. Cours et stages m’ont permis d’aborder toutes les techniques picturales (crayon, fusain, sanguine, encre, huile, acrylique, aquarelle, modèle vivant, nature morte…).

  • Je découvre également le modelage depuis 4 ans.
  • En parallèle, j’ai chanté une quinzaine d’années parmi les chœurs de l’Ensemble Vocal du Conservatoire, avec l’ONPL
  • Une autre de mes passions, le théâtre : durant 20 ans j’étais comédienne amateur, et responsable de la troupe Pièces Détachées.
  • A cela s’ajoute le piano, débuté à l’âge de 7 ans, j’aurais rêvé devenir concertiste….

Le travail, la technique :

Peinture tout d’abord figurative, puis semi-figurative, là où les contrastes, les tons, les nuances se côtoient, j’ose me lancer dans le portrait, que je travaille essentiellement sur un support textile : tissu d’ameublement, toile de jute, liège, tapis kilim… J’aime le contact de la fibre, plus ou moins rugueuse avec le pinceau, la résistance qu’elle m’impose, la diversité de ses coloris, de ses imprimés, la rudesse du tapis…, le support est alors rassurant, engageant, je m’y accroche, plus encore à mon goût qu’une toile blanche.

Et puis le portrait, quand le résultat me satisfait, peut créer le lien avec le spectateur.. le partage d’émotion qu’il déclenche, la profondeur d’un regard…


« On se sert des couleurs, on peint avec les sentiments » (Chardin)

Le portrait donne à penser autant qu’à voir. J’essaie de donner un visage à la face sensible de l’être humain.

l'Atelier du Château de Briançon - Angers - Atelier DESSIN - PEINTURE4
l'Atelier du Château - Anjou

Ouverture de l’Atelier du Château :

D’expositions personnelles aux salons d’artistes, depuis longtemps je peins, je dessine, j’expose, de la région angevine jusqu’à Bruges l’an dernier. Mais la nécessité et l’envie d’agrandir mon activité se sont fait sentir.
L’opportunité a fait qu’au détour d’un stage de laine feutrée au Château de Briançon, j’ai pu disposer de l’atelier qui se libérait.
Le pas était franchi, j’y ai posé mon chevalet !

En deuxième intention, l’idée était de proposer l’ouverture d’un espace chaleureux, convivial, dynamique, où chacun puisse découvrir un art, une pratique, une méthode, s’y initier librement, s’y perfectionner, accompagné d’un intervenant. L’occasion par exemple, de s’ouvrir à la Méditation, de s’essayer à l’écriture, d’expérimenter la photo, la cuisine, la couture, le théâtre…
L’Atelier du Château est né !

Et parce que moi aussi, comme beaucoup d’entre nous, je peins, je joue du piano, je fais du théâtre, je médite, je cuisine, je couds …. J’ai à cœur de partager, de faire partager.

« C’est épatant les artistes, ils sont fous comme tout le monde, mais pas vraiment comme tout le monde, j’ai un faible pour eux ».
Françoise Giroud

Mes Tableaux

Contactez-moi

En venant de Paris par l’autoroute A11, prenez la sortie Seiches sur le Loir, prenez ensuite la direction Sarrigné et Bauné.

En venant d’Angers, direction Paris par l’A11, sortie sur l’autoroute A87 en direction de Cholet. Prenez la sortie 17 direction Saumur/Beaufort en Vallée par la D347. Au rond-point de Corné prenez à gauche en direction du Château de Briançon. 

Fermer le menu